Notre peau n’est pas une simple enveloppe, c’est un organe à part entière. C’est l’organe le plus important de notre corps en terme de surface et de poids.

Elle est à la fois un bouclier efficace contre les attaques extérieures mais est également le miroir de notre monde intérieur.

 

LA PEAU EST LE PORTE PAROLE DE NOTRE INCONSCIENT

Comme le souligne le Dr Abrezol très justement : ” Il existe un rapport particulier entre le cerveau et la peau. La grande majorité des maladies cutanées sont d’origine fonctionnelle, c’est-à-dire sont en relation directe avec des excès de stress et d’émotions”.

Rougir, avoir la chair de poule, avoir les poils qui s’hérissent, les mains moites… autant de manifestations physiques prouvant que nos émotions s’extériorisent via cet organe hyper-sensible.

Il a été démontré l’effet quasi-immédiat de nos émotions sur la réactivité de notre peau : nos émotions positives dilatent nos vaisseaux sanguins, l’afflue de sang fait rougir notre peau et la réchauffe. Dans le cas contraire, en cas d’émotions négatives, les vaisseaux se rétractent , la peau pâlit et se refroidit.

Lorsque notre cerveau est submergé par un trop plein d’émotions qu’il n’arrive plus à gérer, il se décharge sur les autres organes et notamment la peau : c’est ce qu’on appelle la somatisation.

C’est alors qu’arrive l’eczéma, le psoriasis, l’acné, …

Ces affections cutanées touchent notamment les enfants. Rien d’étonnant quand on sait que la peau est issue de la même souche embryonnaire que le système nerveux.

Le nourrisson ne sachant pas parler, va exprimer sa détresse par l’eczéma par exemple.

La peau est l’organe de notre 5ème sens, le toucher. La peau a une mémoire, elle garde en mémoire depuis la naissance les caresses, les câlins maternels, la tendresse mais aussi les absences, les douleurs et les blessures

Parmi les réactions cutanées souvent rencontrées parlons de la plus courante mais non moins gênante : l’eczéma.

L’eczéma touche de plus en plus de personnes (+ 2 millions de personnes aujourd’hui). Souvent lié au stress, la particularité de cette inflammation cutanée c’est qu’elle s’entretient toute seule.

Stress => démangeaisons => eczéma actif => stress => réactivation de l’eczéma …

Outres les règles d’hygiènes strictes que cette maladie impose, le malade se retrouve souvent dans l’impasse thérapeutique.

Pourquoi ne pas essayer d’éradiquer la cause avant l’effet ?

 

LA SOPHROLOGIE ET LES MALADIES DE LA PEAU

La sophrologie peut vous aider à apaiser vos symptômes voire même les éradiquer.

Elle vous propose un éventail de techniques basé sur la relaxation, la gestion des émotions, la visualisation positive, la gestion du stress.

Peu à peu elle vous permet de retrouver en vous les ressources nécessaires pour vous apaiser et trouver la voie vers la guérison.

La sophrologie vous permet par des exercices dynamiques de vous libérer des tensions négatives et stopper la somatisation.

Un rapport de confiance est instauré avec votre sophrologue pour que vous puissiez définir ensemble votre axe de travail personnalisé.